REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour le bon fonctionnement du site, des cookies sont installés sur le disque dur de l’ordinateur de l’Utilisateur. Ces cookies permettent de vous identifier à chacune de vos connections sur le site et de vous fournir des services personnalisés adaptés à vos besoins.
L’Utilisateur peut s’opposer à l’enregistrement de cookies ou être prévenu avant d’accepter les cookies, en configurant le navigateur de son terminal. Pour savoir comment désactiver les cookies de votre navigateur vous pouvez suivre ces consignes sur le site de la CNIL.

squattLe 11 Février 2021 dans la banlieue Toulousaine, sis au 83 avenue de Fronton à Toulouse, des squatteurs ont investi une maison appartenant à une personne âgée Roland Leutard. Roland avait pris la décision de vendre sa maison et rejoindre son épouse dans un Ehpad. Cette affaire à fait grand bruit dans le quartier, au point qu’un collectif de voisins, de jeunes, mamies, commerçants, populistes etc…a réagi pour défendre ce pauvre monsieur ayant travaillé toute sa vie pour acquérir ce bien et l’aider financièrement à rejoindre son épouse dans l’Ehpad.

Souvent les squatteurs sont soutenus par des groupes zadistes et antifas qui organisent les squats et tentent de les institutionnaliser.

Cette fois-ci, devant l’incurie des pouvoirs publics, c’est le peuple qui a pris cette affaire en main et les squatters sous la pression des esprits échauffés et lassés par la dictature de la racaille ont été contraints de partir de la maison.

Malheureusement ce phénomène de violation de biens privés est assez récurent et se répète trop souvent. Vous partez en vacances quelque soit la durée, vous revenez chez vous et une surprise de taille vous attend. Les serrures ont été changées et votre maison est habitée par des squatteurs. Vous faites appel à la Police ou la Gendarmerie mais vous ne pouvez rien faire vis-à-vis de la loi, le délai de 48h étant dépassé et même se voir refuser l’entrée de sa maison par le squatteur lui-même.

L’affaire de Roland Leutard a eu au moins l’avantage de pointer du doigt l’Etat et son incapacité à faire respecter les droits de la propriété qui est un droit constitutionnel ; d’avoir fait les gros titres dans les médias ; que cette affaire aura démontré que la population n’a rien à attendre des pouvoirs publics et quand la solidarité s’active et que le peuple commence à se bouger, il est très difficile de l’arrêter. 

Alain Verdin